Un pied, puis deux

Un pied, puis deux

Dans la marge

Être à son aise

Sourire à l’étroitesse

Des « bien pensants »

Ces paresseux!

Se plaire en hétérotopie

À la lisière du cadran

Sans mascarades

 

À cœur ouvert

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s