Nuit blanche

Nuit blanche

M’offre l’agitation des branches

Quelques feuilles bougent

Sur ces heures orphelines

Les âmes égarées déambulent

Sans but

Mais faut savoir les regards

Ancrés dans un présent

Sans lendemain

Vous saluer

Se donner

Sans intérêt

Jamais la vie ne me parait plus manifeste

Que dans ces moments

Où l’abandon de soi

Rassure

Et humanise

2 réflexions sur « Nuit blanche »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s