Place Saint-Sulpice

Cigare, café

Baumes m’enrobent

D’une terre brûlante

Bavarde comme ses rides

Ça fait des creux, ça trace des routes

Des routes au coin des yeux, sur ses mains

Et son front

 

« Vieux monsieur

Comme vous êtes beau!

Revenez

Place Saint-Sulpice

Dites-moi

Votre nom

Je n’ai que votre mystère

Et mon supplice

Pour consolation »

 

Cigare, café

Baumes m’enrobent

D’une terre brûlante

Muette comme ses rides

 

Je reviendrai, place Saint-Sulpice

M’asseoir près de votre ombre

Bercée par le poème

D’un jeune homme

Oh! Vous savez

Au diable la raison

 

Une réflexion sur « Place Saint-Sulpice »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s