Je m’enlise

Je m’enlise doucement sous tes mains

Et tes baisers aux goûts d’opium nous chantent

Des pays d’où l’on revient, l’œil hagard

La chair dévastée d’amour

Et comme la douleur est un soleil

On y retourne…

Une réflexion sur « Je m’enlise »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s