Tu t’habilles de ses rêves

Tu t’habilles de ses rêves

Te coiffes de ses valeurs

Vis dans l’ombre de sa lumière

Si seulement tu pouvais être

Toi, rien que toi

C’est tout

Tes mains tendues au ciel

Ont la force d’y puiser comme

À la source la pureté

De l’être

Maladroit de vivre

Peut-être

Mais, artisan d’une mémoire

Qui ne peut qu’être tienne

Et sera l’engrais des

Jours heureux.

Publicités

Une réflexion sur « Tu t’habilles de ses rêves »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s