Absence

Un signe, elle attendait

Un signe, une pluie

Un regard, une odeur

Le sursaut!

Elle en vint à prier

La larme

De lui offrir une caresse

Pour que la peau vive

Sente, que ses lèvres

Gouttent une présence

Mais comme le mot

La larme résiste

La peau est froide

Le signe, croyait-elle

Irriguerait

L’inspiration

La faim

Le désir

La colère

Le regret

Ses artères seraient

Semblables à de petits torrents

Où la vie s’emporte, se révolte

Il lui fallait

Que lui aurait-il fallut?

Un peu d’amour de soi

Un peu de haine aussi

 

Non de l’indifférence

« L’absence à soi

C’est le pire des sentiments »

Se dit-elle,

Attendant un signe

Un signe d’elle

Et comme rien n’arrivait

Elle se mit face au grand miroir

Scellé au mur

Regarda longuement

L’image reflétée

Y enfonça le crane

Tête baissée

Publicités

Une réflexion sur « Absence »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s