La laisse de mer

Je ne suis qu’un songe

Un long songe

Qui vous implore

Laissez-moi

Prendre corps

 

On dirait que la mer respire

Qu’elle a,

Une bouche béante

Deux yeux hypnotiques

Sa poitrine avec la mienne

Se soulèvent, dans

Une danse, un fracas

On dirait que la mer

N’a laissé de moi

Sur cette plage

Que ma peau

La laisse de mer

 

Le vent

Saura bien démêler

Songe et réalité

 

Réalité? ô mensonge!

Car les songes

Qui palpitent

Sous ma chair

Ne sont-ils pas aussi consistants

Que mes mains?

 

On dirait que la mer respire

Empoigne-moi

Une dernière vague!

 

La laisse de mer aura bientôt

Diparue.

Publicités

2 réflexions sur « La laisse de mer »

  1. « Once a man like the sea I raised,
    Once a woman like the earth I gave »/’Un jour, j’ai élevé un homme comme la mer et un autre donné une femme comme la terre » fait dire Peter Gabriel au Créateur dans un titre de Genesis (the cinéma show) puis il poursuit : « but there is in fact more earth than sea »/ »mais en réalité, il y a plus de terre que de mer »…
    La finesse féminine de vos mots que votre âme aventurière emporte au large font mentir ces paroles !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s