Audio

Chet Baker

Chet Baker, compagnon de mes errances…J’aime le velours de sa voix, la délicatesse et la nostalgie  de son art qui m’accompagne souvent dans mes écrits. À son écoute, c’est une caresse…

Requiem

En entendant pour la seconde fois le Requiem de Verdi, hier, à la Basilique St Denis, ce Requiem tétanisant, qui m’émeut aux larmes, la tête qui s’en va, s’envole avec le sublime, l’ineffable, le choeur, ces voix qui ne font qu’une, grandes, réconciliantes comme celles qui s’unissent et grondent dans une révolte. Hier, ce Requiem m’a fait dire que mourrir à son écoute serait une belle mort, foudroyé par la vie, avec tout ce qu’elle a d’infiniment tragique et beau…

Saez/Bonnie

« Bonnie le soir, Bonnie couche tard
Bonnie comptoir, Bonnie les bars
Bonnie perdue, Bonnie la rue
Bonnie dis pourquoi t’es pas v’nue
Bonnie boulevard, Bonnie trottoir
Bonnie qui est toujours là pour boire
Bonnie tes yeux, Bonnie à dieu
Bonnie nous deux ouais y a pas mieux
Bonnie les gares, Bonnie s’égare
Bonnie la nuit, Bonnie bonsoir
Bonnie l’hiver, dans ses paupières
Bonnie pas chère qui vend sa chair »